Qui suis-je…

 

À part derrière un bus, je ne cours jamais

Voilà ce que j’entends souvent lorsque je commence à parler course à pied avec quelqu’un. Je me situe très précisément à l’opposé de ce principe.
J’ai pris goût à la course à pied à un instant très précis au collège. Un prof de sport nous avait proposé, pour ceux qui le souhaiteraient, de passer une séance à courir sur une piste autant que l’on voudrait, l’objectif étant de tenir 1h. Le bout du monde à l’époque ! Ayant déjà un attrait pour l’athlétisme, j’ai relevé le défi avec quelques autres élèves (une dizaine sur les 60 peut-être que nous devions être). Expérience réussie, puisque sans bien savoir la distance parcourue, je me suis arrêté qu’au coup de sifflet indiquant la fin de la séance.

Aujourd’hui ingénieur dans le secteur bancaire, père de famille, mais toujours parisien, la course à dépassé le stade de simple passe-temps. J’ai succombé aux sirènes de l’ultrafond. Il n’est quasiment pas un jour sans que mes collègues ne me voient arriver au bureau avec mes affaires de course sur le dos, profitant de la pose de midi pour faire quelques tours dans le parc André Malraux, sur la piste Guimier, au Mont Valérien ou encore au Bois de Boulogne. Le dimanche, alors que la famille est encore en plein rêves, je suis déjà au Louvre, profitant à petites foulées du lever de soleil.

  2 Responses to “Qui suis-je…”

  1. Salut Florent,
    Normal que tu aies répété cette phrase ? « Expérience réussie, puisque sans bien savoir la distance parcourue, je me suis arrêté qu’au coup de sifflet indiquant la fin de la séance. » … ca ne colle pas trop, tu cours toujours :-)))).
    Sportivement et UASG-ment,
    Ermanno

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Version bureau | Passer à la version mobile